[Japon pratique] 5 choses à savoir avant de partir à Tokyo

Les frontières japonaises rouvrent progressivement * et même si les touristes ne sont pas encore autorisés à poser le pied sur l’archipel, ils peuvent commencer à envisager leur prochain voyage ! C’est votre premier voyage à Tokyo ? Découvrez 5 choses importantes à savoir lorsque l’on n’a jamais visité la capitale japonaise !

1 – Il n’y a (presque) pas de poubelles dans les rues

La propreté des rues : cela fait partie des choses qui nous émerveillent le plus lorsque l’on voyage au Japon ! Bien sûr, comme partout, il existe des quartiers plus propres que d’autres et même les quartiers très populaires comme Shibuya souffrent de la pollution, notamment pendant le week end et pendant les fêtes. Néanmoins, la différence avec Paris (par exemple) est flagrante.

La conscience citoyenne exacerbée des Japonais n’est pas la seule explication. Ainsi, et c’est paradoxal, le fait qu’il n’y ait pas de poubelles dans les rues (hormis quelques poubelles pour les bouteilles en plastique et les cannettes près des distributeurs de boissons) contribue à maintenir les rues propres car chacun doit se responsabiliser sur la gestion de ses déchets.

Soyez donc prévenu (et prévoyant) : gardez à portée de main un sac pour y mettre vos déchets en attendant de pouvoir vous en débarrasser chez vous ou dans un konbini !

2 – On ne mange pas dans la rue, on ne fume pas dans la rue

Dans cet article, nous détaillions les règles relatives à la consommation de tabac au Japon et expliquions, entre autres, que pour fumer dans la rue, il faut trouver une zone fumeur.

À cela, nous ajouterons qu’on ne mange pas dans la rue. Vous ne verrez presque jamais les Japonais manger dans la rue (ni dans les transports en commun), ceci par souci de propreté et pour ne pas incommoder les autres gens avec les odeurs.

Ne soyez donc pas surpris si on vous regarde de travers si vous dévorez votre sandwich en pleine rue ! Mieux : installez-vous sur la table d’un konbini le temps de manger.

3 – Le silence est d’or dans les transports en communs

À Tokyo, vous serez amené à voyager quotidiennement en métro, en train ou en bus. Dès lors, il est impératif de savoir que le silence est de mise dans les transports en commun. Par conséquent, il ne faut pas oublier de mettre son téléphone en mode silencieux et utiliser ses écouteurs à un volume raisonnable. Il n’est pas interdit de discuter avec ses amis mais il faut le faire avec discrétion pour ne pas déranger les autres usagers.

4 – Ne pas laisser de pourboire

Cela peut paraître surprenant, mais au Japon, il ne faut pas laisser de pourboire, au risque d’offenser la personne à laquelle il était destiné.

En effet le Japon s’enorgueillit du fait que les salaires soient relativement élevés. La réalité est (beaucoup) plus compliquée que cela, mais que voulez-vous, le Japon est un pays fier. Par conséquent, offrir un pourboire donnera l’impression que vous êtes désolé pour la personne et que son salaire est si bas qu’il faut que le client ajoute un supplément.

5 – Achat pratique : le tenugui (手拭)

À Tokyo, vous trouverez des toilettes un peu partout, que ce soit dans les stations, les konbinis, les centres commerciaux, etc.  Seulement voilà, il est rare de trouver des séchoirs ou des serviettes pour s’essuyer les mains (ce qui, vous en conviendrez, est plutôt désagréable). Nous vous recommandons  donc d’acheter ce que les Japonais appellent tenugui, c’est-à-dire une petite serviette pour s’essuyer les mains. Vous pourrez vous en procurer facilement dans des boutiques de souvenirs, dans les 100 yens shops ou dans les konbinis. Pratique et peu coûteux, le tenugui est un accessoire indispensable du quotidien nippon !

Poursuivez votre lecture dans la série [Japon Pratique] !

 

* N’hésitez pas à consulter cet article qui rassemble les informations concernant la situation sanitaire au Japon et la réouverture des frontières.