L’argent liquide au Japon

Les Japonais sont connus pour avoir sur eux de grosses sommes d’argent à l’étranger. Mais ne croyez pas que cette habitude soit seulement liée au tourisme : au Japon, malgré les évolutions technologiques, l’argent liquide est roi et nous allons voir pourquoi.

 

Pour commencer, un petit conseil à celles et ceux qui souhaitent voyager dans l’archipel : prévoyez toujours une réserve de liquide pour vos activités quotidiennes ! “C’est du bon sens” direz-vous, mais sachez que de nombreux commerces et restaurants n’acceptent que les espèces – même à Tokyo !

Ceci étant dit, voyons pourquoi cet attachement à la monnaie sonnante et trébuchante reste ancré dans la société japonaise actuelle.

Tout d’abord, l’explication la plus récurrente et la plus évidente, c’est la sécurité. Le Japon est un pays qui souffre bien moins du fléau des vols et autres agressions liées à l’argent que les autres “grands” pays. Par conséquent, transporter de grosses sommes d’argent n’est pas problématique.

Ensuite, il existe un facteur géographique indéniable. Le Japon est un pays qui subit chaque année de nombreuses catastrophes naturelles. Tremblements de terre, typhons et autres pluies diluviennes viennent régulièrement perturber la vie quotidienne de l’archipel. Cela génère la peur de la panne électrique, et donc l’impossibilité de retirer de l’argent ou de payer par carte. Avoir de l’argent liquide sur soi, c’est l’assurance de pouvoir payer pour les biens de première nécessité en cas de problème.

Vient ensuite l’explication qui fait le plus écho à notre époque : l’anonymat. Le paiement en espèces n’est pas traçable, ce qui permet de s’affranchir d’une certaine pression sociale. Au Japon, il est impératif de toujours montrer une face positive de soi-même. Ainsi, le paiement en liquide permet de dépenser son argent y compris s’il s’agit d’une activité perçue négativement par la société (comme les jeux d’argent, par exemple).

Enfin, une autre explication tient aux habitudes culturelles. Au Japon, de nombreuses traditions (comme les otoshidama, les visites de politesse du Nouvel An) veulent que l’on remette directement des espèces à un tiers. Par extension, on peut également supposer que le paiement en espèces est aussi une manière de montrer une bonne santé financière.

Bien sûr, les moyens de paiement se sont diversifiés avec le temps. Carte de crédit, cartes de fidélité, cartes de transport Suica ou Passmo, porte-monnaie électronique, applications etc… Il existe de nombreuses façons de régler ses achats. Et même si ces pratiques gagnent du terrain petit à petit, force est de constater qu’aujourd’hui encore, il faut toujours avoir quelques billets dans la poche !