明けましておめでとうございます! Bonne année !

Savez-vous comment présenter vos voeux en japonais ?

Au Japon, chaque célébration a ses codes propres. Le Nouvel An ne déroge pas à cette règle, comme le démontrent les différentes expressions employées pour présenter ses voeux de fin d’année.

Tour d’horizon pour éviter les faux-pas !

Avant le premier janvier

C’est la première distinction majeure : on utilise différentes formules avant et après le passage à la nouvelle année.

Ainsi, tant que les bonenkai  (忘年会, soirée qu’on organise en fin d’année) sont encore d’actualité et que le nenmatsu osoji (年末の大掃除, grand ménage de fin d’année) n’est pas encore fait, on dira “良いお年をお迎えください” (yoi otoshi wo omukae kudasai). Cette expression est souvent réduite à la seule première partie “良いお年を” (yoi otoshi wo), littéralement, “passez une bonne année”.

À partir du premier janvier

Une fois la nouvelle année commencée, on fait sa première visite au sanctuaire ou temple appelée hatsumōde (初詣 ou 初詣で), on écrit la première calligraphie de l’année appelée kakizome (書き初め) et on présente ses voeux en utilisant l’expression suivante : あけましておめでとうございます(akemashite omedetō gozaimasu), littéralement “félicitations pour la nouvelle année qui commence”.

Selon le contexte, cette première phrase est peut être suivie du très conventionnel : 今年もよろしくお願いします (kotoshimo yoroshiku onegai shimasu), pour exprimer votre gratitude pour l’année à venir. Cette formule pourra par exemple être ajoutée au bureau, durant les premiers jours de l’année, donnant ainsi : あけましておめでとうございます。今年もよろしくお願いします (Akemashite omedetō gozaimasu. Kotoshimo yoroshiku onegai shimasu).

Dans un contexte informel, entre amis par exemple, on dira plutôt : “あけおめ!ことよろ !” (Ake ome! Koto yoro!).

Vous voilà parés pour souhaiter la bonne année en japonais !