Bunka no hi (文化の日) : le jour de la Culture 

Le jour de la Culture (文化の日Bunka no hi), célébré le 3 novembre, vise à promouvoir la culture, les arts et les disciplines universitaires sur l’archipel. 

Les origines du Bunka no hi (文化の日)

Le 3 novembre est férié au Japon depuis l’ère Meiji.  L’origine du jour de la Culture remonte à 1852 : célébré initialement en tant qu’anniversaire de l’empereur Meiji, le 3 novembre devint le jour de la Culture à la mort de celui-ci, en 1912.

L’adoption de la Constitution du Japon le 3 novembre 1946 ajouta une nouvelle dimension à cette date : ainsi, le jour de la Culture devint également l’occasion de promouvoir les valeurs embrassées par la constitution. 

Bunka no hi (文化の日) aujourd’hui

Depuis 1937, la cérémonie de remise du prestigieux Ordre de la Culture a lieu le 3 novembre au Palais Impérial. Remis par l’empereur lui-même à ceux qui ont fait avancer significativement la science, les arts ou la culture, l’Ordre de la Culture est l’un des plus hauts honneurs accordés par la famille impériale.

Ce jour est aussi l’occasion pour l’Agence pour les Affaires Culturelles d’organiser festivals et expositions artistiques à travers le pays. L’entrée des musées est d’ailleurs gratuite ce jour là (mais attention aux foules) !

Le 3 novembre marque également les championnats nationaux de kendo organisés par le dojo d’arts martiaux à Tokyo, le Nippon Budôkan.

L’association des mangaka japonais a aussi profité du jour de la Culture pour instaurer le jour du manga, mettant ainsi en avant la place du manga dans la culture japonaise.

Enfin, fun fact : le jour de la Culture est statistiquement l’un des jours de l’année où il fait le plus beau !