Enoshima, la fabuleuse île du dragon 

À seulement une heure de Tokyo, dans la préfecture de Kanagawa, se trouve une île pleine de charme et d’histoire : Enoshima. Reliée à la côte par un pont de 600m, cette petite île sacrée de 4km de circonférence est une destination idéale pour une escapade le temps d’une journée ou d’un week-end. 

Vue d'Enoshima

Pour rejoindre le coeur de l’île, plusieurs solutions s’offrent à vous. Depuis Shinjuku, prenez le Odakyu Express Limited ou le Romance Car jusqu’à Katase-Enoshima ou la JR Shonan Shinjuku Line (transférer à Fujisawa) vers Enoshima. Autre option : descendrez à Ofuna pour prendre le monorail et ainsi profiter du voyage sensationnel.

Depuis les stations d’Enoshima ou de Katase-Enoshima, vous pouvez rejoindre l’île à pied pour profiter du paysage balnéaire. Vous pouvez aussi prendre un bus ou un taxi si la météo n’est pas clémente (ou si la balade ne vous tente pas !).

Une fois sur l’île, vous pouvez grimper à pied jusqu’au sommet de l’île (différentes étapes jalonnent le parcours) ou emprunter le plus ancien escalator payant en extérieur du Japon (il date 1961 !), l’Escar.

En plus d’être pratique (l’Escar n’omet aucun des points d’intérêt de l’île), l’Escar est également économique car il est possible d’acheter des pass donnant accès à l’observatoire de l’île ou encore aux grottes, pour un tarif réduit par rapport au prix cumulé de ces différentes visites (environ 8 euros au lieu de 12). Le pass permet également de bénéficier de 10% de réduction sur d’autres activités. Bon à savoir : l’escalator ne fonctionne que dans le sens de la montée. La descente sollicite donc les mollets !

Parmi les incontournables d’Enoshima, nous retrouvons bien évidemment des sanctuaires. Il y en a 3 :

  • Le sanctuaire Hetsumiya, où l’on vénère la déesse Benzaiten, l’une des sept divinités du bonheur
  • Le sanctuaire Nakatsumiya, où les jeunes femmes viennent prier pour la beauté et trouver une union
  • Et le sanctuaire Okutsunomiya, le plus ancien des 3 sanctuaires.

Revenons un instant à la déesse de l’île, Benzaiten. Il existe un autre personnage mythique également vénéré à Enoshima : il s’agit du grand dragon. La légende raconte que dans les temps anciens, un grand dragon terrorisait les habitants de la côte et dévorait les enfants qui venaient nager. La déesse Benzaiten, pleine de compassion, pensait que le dragon était malheureux. Pour ramener la paix et le bonheur, elle créa l’île d’Enoshima en faisant émerger la grotte du dragon de l’océan et lui promit une union. Cela apaisa le dragon et les habitants purent enfin vivre heureux. Depuis lors, ils vénèrent Benzaiten et le dragon en tant que divinités protectrices de l’île.

Observatoire d'Enoshima

Si la déesse a son sanctuaire, le dragon a une cloche nommée “Ryuren no kane”, ou la cloche du dragon Ryuren. Il est dit que les couples qui font sonner la cloche ne se sépareront jamais…

Au sommet de l’île, vous trouverez le joli jardin Samuel Cocking ainsi qu’un observatoire avec une vue époustouflante de l’île. Par temps clair (et avec un peu de chance), vous pourrez même apercevoir le mont Fuji.

Au pied de l’île, vous retrouverez deux grottes décorées de nombreuses statues (à notre humble avis, les grottes ne font pas partie des must-see car hormis l’atmosphère, elles n’ont rien d’exceptionnel).

Enospa

Enfin, après avoir visité l’île, nous vous recommandons de vous ressourcer au magnifique Enoshima Island Spa (ou Enospa pour les intimes). Un magnifique complexe de bien-être relativement abordable (environ 30 euros la journée) avec, entre autres, des sources thermales et une piscine extérieure avec une vue plongeante sur la mer et le mont Fuji. Un pur moment de bonheur !

L’île du dragon a tout de l’escapade magique et romantique alors n’hésitez pas à l’ajouter sur la to-do list de votre prochaine aventure nippone !