[Japon pratique] Les 100-yen shop, ces cavernes d’Ali Baba japonaises !

Les 100-yen shop (百円ショップhyaku-en shoppu) sont extrêmement populaires au Japon. Mais ne vous méprenez pas : ces magasins de détail à prix unique n’ont rien du magasin discount pour consommateur fauché ! 

L’économie japonaise est en partie basée sur la consommation de masse de sa population. On trouve de tout pour tout le monde… et parfois, peu importe si c’est vraiment nécessaire ! Les 100-yen shops japonais en sont la parfaite illustration.

Lancés par le fondateur de la société Daiso Industries, en plein contexte de crise économique dans les années 90, ces magasins avaient pour but de répondre aux besoins de la population japonaise confrontée à l’austérité. Aujourd’hui, ces super-bazars sont tout bonnement incontournables : pour preuve,  la majeure partie des foyers nippons possède des produits provenant de ces boutiques !

Leur succès repose sur 3 principes :

1 – Des prix défiant toute concurrence 

Ces 100-yen shop (百円ショップhyaku-en shoppu) permettent de se procurer des produits qui coûtent 5 à 10 fois plus cher dans les enseignes “classiques”, pour une qualité souvent équivalente.

2- Une offre de produits extrêmement variée 

Du produit vaisselle aux porte-clés manekineko en passant par les cravates et les nouilles instatanées, l’étendue de la gamme de produits proposée est impressionnante :

  • Souvenirs : porte-clés, chaussettes à cinq doigts, baguettes et autres éventails
  • Papeterie : stylos, cahiers, calculatrice, agrafeuse…
  • Ustensiles : couteaux de cuisine, couverts,  papier d’aluminium, vaisselle…
  • Alimentation : cup noodles, barres chocolatées, boissons, épices…
  • Vêtements : collants, cravates, pantoufles…
  • Maquillage : fard à paupière, mascara, vernis, pinces à cheveux…
  • Produits ménagers : détergents, sacs poubelles, éponges…
  • Outils : marteaux, rubans adhésifs, pinces, tournevis, etc.
  • Et bien d’autres choses encore (dont vous ignoriez parfois l’existence…) !

3 – Une implantation massive sur tout l’archipel

Parmi les milliers de “hyaku-en shoppu” qui couvrent le territoire japonais, les deux compagnies les plus connues sont Daiso et Can Do. Les 100-yen shop sont souvent implantés dans ou à proximité des gares, dans les galeries marchandes ou sur les grandes avenues ; paradoxalement, on en trouve relativement peu dans les quartiers très touristiques.

 

 

 

Vous l’aurez compris, les 100-yen shop permettent aussi bien de s’équiper à moindre prix que de rassasier les petits creux ou dénicher un cadeau de dernière minute.

A ce propos, pour celles et ceux qui souhaiteraient ramener des souvenirs sympathiques sans se ruiner, n’hésitez pas à aller faire un tour dans les magasins Daiso de Harajuku, à 2 minutes de notre école, ou de Shibuya, un peu plus loin dans le quartier. Vous pourrez y dénicher toutes sortes de babioles qui font toujours plaisir à recevoir !