La journée du sport au Japon 体育の日

Si vous êtes amateurs de manga ou d’animation japonaise, notamment dans les histoires se déroulant dans des écoles, vous reconnaîtrez sans doute ce passage dédié à une compétition sportive interclasse au sein d’un établissement scolaire… Cet événement fait référence à la journée du sport et de la santé, le Taiiku no Hi たいいく, 体育  : sport, et ひ, 日 :  la journée.

À l’origine de la journée du sportLogo des JO 1964, à l'origine de la journée du sport

En 1964, avait lieu pour la première fois au Japon et en Asie les Jeux Olympiques de Tokyo. Les jeux de 1964 étaient une étape importante pour le pays après la guerre. En effet, il s’agissait de montrer au reste du monde :
1/ Sa volonté à vouloir se réconcilier et se reconstruire.
2/ Ses dernières technologies avec l’inauguration récente du Shinkansen (train à grande vitesse).
3/ Enfin, il s’agissait aussi d’inciter les jeunes Japonais à s’engager dans des activités physiques régulières.

C’est à partir de cet événement majeur que fut créé le 10 octobre 1966 la journée du sport. C’est désormais un jour férié où l’on organise un festival sportif (うんどうかい、運動会) au sein des écoles. Les parents y sont d’ailleurs conviés.

Et la santé dans tout ça ?

La dénomination de journée du sport et de la santé fut introduite dans les années 2000 avec le Happy Monday System. Cela désigne une série de loi visant à déplacer quelques jours fériés auparavant fixes. Par exemple, le jour de la mer ou la journée du respect pour les personnes âgées sont fixés des lundis. Cela permet d’obtenir trois jours de week-end pour les salariés travaillant 5 jours par semaines. Ainsi, le jour de la santé qui avait lieu le 2ème lundi du mois d’octobre fusionna avec la journée du sport qui avait lieu le 10 du mois, donnant naissance au jour que nous célébrons aujourd’hui. 

Changement pour 2020

Pour célébrer les J.O. 2020, la journée du sport sera déplacée le 24 juillet à partir de 2021. Ainsi, cela coïncidera avec la cérémonie d’ouverture des jeux. Le jour prendra le nom du “jour du sport” スポーツの日. 

Le festival du sport ou うんどうかい Illustration d'enfants jouant

Les festivités scolaires autour du sport sont une petite reproduction de l’esprit des jeux. Premièrement, on débute avec une cérémonie d’ouverture. On y trouve d’abord une parade des participants. Ensuite, un discours puis le chant de l’hymne national et la levée de drapeau. On passe alors à l’échauffement. Ensuite, de nombreuses épreuves attendent les élèves ! On retrouve parmi les plus connues :

Le tir à la corde, test de force.

La joute des chevaliers (きばせん、騎馬戦): 2 à 3 personnes soutiennent un 4ème élève, le cavalier, dont un bandeau fait office de casque. Le but du jeu est d’accumuler le plus de bandeau pour son équipe en le volant aux autres joueurs, et ainsi accumuler le plus de points pour son équipe.

Le lancer de balles, qui consiste à placer en un temps limité le plus de balles possibles dans un panier.

Des épreuves d’athlétisme : 400 mètres relais, sprint sur 100m, saut en longueur…

Illustration d'une course

Course d’obstacle qui peut inclure : course à trois jambes (voir image à droite) ou encore la ligne d’arrivée, construction de brancard avec bambou et tissu puis rapatriement d’un “blessé”, “l’entraînement militaire” consistant à ramper sous un filet et passer d’autres obstacles. 

Le うんどうかい est une occasion de renforcer le lien de cohésion sociale entres les élèves, les professeurs et les parents au même titre que le festival de la culture bunka sai ぶんかさい 文化祭.