Kodomo no Hi (子供の日) : le jour des enfants

Le 5 mai, jour férié au Japon, on célèbre Kodomo no ni (子供の日), littéralement “le jour des enfants”, depuis 1948. En cette journée, on honore garçons et filles et on exprime reconnaissance et gratitude envers les mères.

 

Tango no sekku, une célébration très ancienne

La fête des enfants est une célébration traditionnelle dont les origines remontent à la fête chinoise Duanwu, importée au Japon vers le VIe siècle, sous le nom de Tango no sekku. Il s’agissait à l’époque de conjurer le sort en accrochant un rameau d’iris ou d’armoise sur les portes des maisons.

A partir de l’ère Kamakura, la société japonaise se militarise. Les samouraïs s’emparent alors de cette tradition et Tango no sekku devient alors la fête des petits garçons. Les familles offrent ce jour-là une partie de leurs armures aux enfants. Aujourd’hui encore, les petits garçons peuvent recevoir un casque miniature richement décoré appelé kabuto. On décore également l’intérieur des maisons d’une statuette en armure, l’effigie de Kintaro, enfant de légende à la force herculéenne.

La carpe symbole de longévité

La coutume veut que les maisons soient ornées de Koïnobori, un mât auquel sont accrochés des manches à air en forme de carpes colorées, en papier ou en soie. Une carpe noire pour représenter le père, puis une rouge pour la mère et enfin une pour chaque enfant du foyer. La carpe est un symbole de succès, de courage, de bonne croissance, et de longévité. Valeurs que les japonais souhaitent inculquer aux enfants. La légende raconte qu’une carpe aurait remonté le courant d’une rivière jusqu’au ciel pour se transformer en dragon.

Pour célébrer Kodomo no hi, la fête des enfants, les japonais aiment déguster deux types de mochi :

  • chimaki : fabriqué avec une pâte de riz cuit à la vapeur et enveloppé dans des feuilles de bambou.
  • kashiwa : fabriqué à base de riz, fourré avec une purée de haricots rouges et enveloppé dans une feuille de chêne.

Allez voir flotter au vent, les Koïnobori, le long des rivières Sumida ou Tama.  Vous pouvez aussi vous rendre à la Tokyo Tower, 333 carpes sont suspendues comme les 333 mètres de la tour.

(source : https://vivreatokyo.com/kodomo-no-hi-la-fete-des-enfants-au-japon.html)