Le koromogae (衣替え) : l’été s’invite dans nos placards !

Le terme “koromogae” signifie « changement de garde-robe ».

Le koromogae  (衣替え) est une coutume japonaise ancrée depuis bien des années dans la culture du pays puisque son origine remonte à l’époque de Heian (784-1185). Elle consiste à changer sa garde-robe en fonction de la saison et ce du fait, du changement climatique plutôt brutal au Japon.

A l’époque de Heian, cette coutume, instaurée à la cour impériale, était pratiquée 5 fois par an (oui, oui  !) sur la base du calendrier lunaire. Ainsi, les mois d’avril, de mai, d’août, de septembre et d’octobre, étaient synonymes de changement de garde-robe et d’accessoires. Par exemple, les femmes de la cour devaient porter un éventail en papier et en bambou durant l’été, alors qu’en hiver il devait être fait en cyprès. Les couleurs, les formes et les tissus étaient également ajustés en fonction des saisons.

Toutefois, depuis l’époque d’Edo (1603-1867), le nombre de koromogae a été réduit à 2, en avril et en octobre, et cette coutume s’est étendue aux classes populaires. De nos jours, elle a lieu le 1er octobre et le 1e juin. Cependant, les dates peuvent être ajustées selon les régions et leurs températures si elles sont en-dessous des normales saisonnières. En effet, le climat varie beaucoup entre le nord et le sud du pays – Hokkaido, au nord, étant une région plutôt froide, et les îles Kyushu, au sud, ayant un climat plutôt doux.

Aujourd’hui, cette coutume se caractérise dans les entreprises par un changement de chemises, passant des manches longues en hiver et aux manches courtes en été. Dans le milieu scolaire, les uniformes pour les filles « sailor fuku » et ceux pour les garçons « gakuran » sont également adaptés aux saisons. Au printemps, les élèves troquent ainsi leurs pulls et leurs vestes pour des chemises et blazers plus légers qu’ils porteront jusqu’à l’automne prochain.

De ce fait, la période avant l’arrivée du koromogae est souvent synonyme de rangement dans les armoires. Ils trient alors les vêtements de l’ancienne saison pour les ranger au fond des placards et préparent les vêtements de la nouvelle saison qui s’annonce.

Et vous, avez-vous déjà sorti vos chemisettes et vos sandales ?