Latte Art Café : vous reprendrez bien un peu de kawaii ?

Au Japon, le kawaii 可愛い * est omniprésent,  du petit commerce de rue aux grandes compagnies, du gouvernement à la mairie, des jeux vidéo… à la cuisine.Un exemple ? Les latte art cafés ! 

Latte art cafés, kézako ? Il s’agit de cafés qui se spécialisent dans le latte art, c’est-à-dire les techniques de réalisation de dessins ou de motifs avec du lait ou de la mousse de lait sur la surface d’un café ou d’un chocolat.

Le procédé n’est pas nouveau (le latte art a fait son apparition il y a un peu plus de 20 ans aux Etats-Unis) et vous avez probablement déjà vu (ou commandé !) ces fameuses boissons habillées d’une rosette ou d’un cœur de lait.

Les Japonais ont bien identifié le potentiel kawaii du concept. Exit la rosette, place aux Pokémon, Totoro, pandas et autres chats  – la seule limite est votre imagination !  En 2D ou en 3D, ces breuvages kawaii très photogéniques animent les conversations entre amis pour décider lequel est le plus beau et quel sera le motif de la prochaine tournée.

Et comme le hasard fait bien les choses, l’un des meilleurs latte art cafés de la capitale se situe à seulement quelques centaines de mètres d’Espace Langue Tokyo ! Il s’agit du café Reissue, au sujet duquel les critiques sont dithyrambiques. Si vous voulez tenter l’expérience latte art à la japonaise, c’est sans aucun doute “THE place to go” ! Le barista (ou plus le latte artist) peut donner vie à vos idées les plus folles. Il est même possible d’apporter des photos qu’il reproduira sur votre breuvage (dans la limite de ses compétences, bien sûr !).

Photos : https://www.reissue.co.jp/gallery/

Il vous en coûtera généralement dans les 1000 yens (8 euros) pour profiter de cette expérience. Si vous voulez en savoir plus (adresse, heures d’ouverture, menu etc.) nous vous invitons à consulter leur site internet https://www.reissue.co.jp/ .


* La signification initiale de kawaii, alors écrit かわゆい (kawayui), provient du livre de Murasaki Shikibu, Le Dit du Genji, où elle désignait des caractéristiques éveillant la pitié. L’adjectif a ensuite évolué sous la forme que l’on connaît aujourd’hui かわいい ainsi qu’en kanji 可愛い. Ce dernier est composé de « 可 » signifiant dans ce contexte « capable de » et « 愛 » signifiant « affection » ou « amour » que l’on peut ainsi traduire par “adorable”. Cependant la signification initiale permet d’y adjoindre également le sens de “vulnérable” ou “fragile” tel un enfant et donc le sens d’enfantin et petit. Repris par le magazine CUTiE à la fin des années 1980, le kawaii est devenu part intégrante de l’identité féminine des Japonaises. L’évolution de l’identité féminine a ainsi étendu sa signification en l’associant par exemple avec le gothique dans les années 1980.

Le mot kawaii peut être utilisé pour qualifier animaux, personnes (sans forcément faire de distinction de sexe ou d’âge), objets, paysages, situations ou même idées en tout genre ; pour décrire des personnes ayant une personnalité « mignonne » ; pour désigner des choses petites, rondes (de fait, le mot est très souvent utilisé pour désigner les bébés) ; dans les cas où des personnes âgées agissent de façon infantile ou lorsque des adultes montrent des signes d’innocence ou autres traits propres à l’enfance ; pour désigner un personnage jugé mignon.

Source : https://fr.wikipedia.org 

 

Photos : https://www.reissue.co.jp/gallery/