Midori no hi (緑の日) : le jour de la nature

En japonais, midori (緑) signifie “vert”. Vous l’aurez deviné, ce jour férié, qui fait partie de la Golden Week, fait donc référence… à la nature !

Vu d'un parc avec des brins d'herbe au premier plan

L’histoire du jour de la nature

Midori no hi (緑の日) est un jour férié assez récent puisqu’il n’existe que depuis 1989. Cette tradition découle directement de l’empereur Shōwa, dont l’anniversaire tombait le 29 avril. Au Japon, le jour de l’anniversaire de l’empereur régnant est férié : le 29 avril fût donc férié pendant tout le règne de empereur Shōwa (1926-1989).

À la fin de son règne (1989) et dans le contexte de l’occupation américaine post Seconde Guerre Mondiale, le Shōwa no hi (昭和の日) devint le midori no hi (緑の日) pour honorer la mémoire de l’empereur qui aimait beaucoup la nature.

Jusqu’en 2007, les Japonais ont donc célébré midori no hi (緑の日) le 29 avril. En 2007,  cette fête fut déplacée au 4 mai et le 29 avril est (re)devenu Shōwa no hi (昭和の日), la journée de commémoration de la mémoire de l’empereur.

Que fait-on pendant le jour de la nature ?

Vous connaissez le rapport étroit des Japonais à la nature ! Ainsi, midori no hi (緑の日) est l’occasion de se mobiliser pour la protection de l’environnement en nettoyant les espaces publics ou en plantant des arbres. Certains parcs et jardins proposent des événements ou rendent l’entrée gratuite.

Mains creusant la terre

Poursuivre votre lecture !