Le purikura プリクラ, souvenir “kawaii” par excellence !

Le Japon est connu pour sa culture du kawaii (かわいい), ou mignon, et force est de constater que cet aspect de la culture nippone fascine les touristes étrangers !

 

Saviez-vous que grâce aux purikura (プリクラ), vous pouviez ramener une part de kawaii à la maison…?

 

Apparu en 1995 dans l’archipel, le purikura (contraction à la japonaise du terme anglais “print club”), est un Photomaton bien particulier.

À la différence de nos Photomaton traditionnels, le purikura propose des personnalisations des plus sophistiquées. Fonds, couleurs, accessoires, personnages de manga, modification de l’apparence, filtres et polices en tous genres, il est possible d’éditer les photos à l’infini (ou presque !) pour obtenir un résultat 100% kawaii !

On aurait pu croire qu’avec les technologies actuelles, ce genre d’invention disparaîtrait. Que nenni ! Les purikura sont tout bonnement in-con-tour-nables pour la jeunesse nipponne (et particulièrement les filles). Si, à l’origine, on doit cette popularité aux groupes d’idoles tels que SMAP, la jeunesse japonaise s’est véritablement appropriée cette invention au point
d’en faire, ce qu’on pourrait presque appeler, un loisir national !

Le principe est simple : on commence par payer le purikura, puis on entre avec ses amis dans la cabine (bien plus spacieuse que dans nos contrées !). Parfois, on peut sélectionner quelques options basiques dans la cabine avant que la prise de photo ne débute. Une fois la séance terminée, il faut se rendre de l’autre côté de la cabine pour personnaliser vos photos à l’aide de stylets sur un écran (dans un temps limité pour éviter la congestion).  Après quelques minutes, les photos sont imprimées sur des feuilles colorées et généralement, le côté face peut être enlevé, les photos devenant alors autocollantes. Mignon ET pratique !

Pour trouver ces fameux purikura, rien de plus simple ! La plupart des salles d’arcade, centres commerciaux, parcs d’attraction (et parfois les gares) hébergent ces cabines photo. D’ailleurs, dans la rue piétonne Takeshita-dori, à deux pas d’E.L.T., on peut trouver un magasin spécialisé qui ne possède pas moins de 17 cabines ! Une activité amusante pour se détendre après les cours de japonais ! A noter également que les machines de purikura ont différents cadres, typiques de chaque machine : vous pouvez donc constituer une collection 100% kawaii en vous prenant en photo dans chacune d’elles !

Il vous en coutera en moyenne 400 yens, soit un peu plus de 3 euros, et cerise sur le gâteau, vous aurez (la plupart du temps) la possibilité d’avoir assez de photos pour tout le monde sans avoir à retourner dans la cabine pour recommencer une session !