Seijin no hi (成人の日): le jour de la majorité

Aujourd’hui, le Japon célèbre seijin shiki (成人式), littéralement “cérémonie de la majorité“. Ce rituel, qui marque le passage à l’âge adulte, a lieu au mois de janvier et le jour de la majorité (seijin no hi, 成人の日) est un jour férié au Japon.

L’origine de cette tradition remonte à l’époque de Nara (710 à 794). Les garçons suivaient une cérémonie appelée genpuku shiki, pendant laquelle ils recevaient un nom d’adulte ; les filles, quant à elles, assistaient à une cérémonie appelée mogi shiki, au cours de laquelle elles revêtaient leurs premiers habits d’adulte. 

C’est en 1948 que le seijin no hi fût décrété jour férié. Jusqu’en 1999, le jour de la majorité était fixé au 15 janvier : en effet, cette date correspondait au Nouvel An de l’ancien calendrier lunaire, date à laquelle on fêtait le genpuku shiki. Depuis la réforme législative de 2000, certains jours fériés ont été déplacés au lundi le plus proche et le seijin shiki est désormais célébré le deuxième lundi de janvier.

On célèbre lors du seijin shiki l’entrée dans la société des adultes. À cette occasion, les jeunes âgés de 20 ans et ceux qui les fêteront avant le 1er avril de l’année en cours sont invités prendre part à une cérémonie à la mairie ou dans des locaux publics. Des représentants officiels viennent leur prodiguer des conseils bienveillants… et leur rappeler leurs nouvelles responsabilités, droit et devoirs. A l’issue de cette cérémonie, les “nouveaux adultes” se rendent au temple, visite censée leur porter chance.

A cette occasion, les jeunes femmes portent un furisode (kimono à manches longues) généralement très riche et coloré, symbolisant la jeunesse et sont coiffeées de façon très élégante. La plupart des jeunes hommes, quant à eux, délaissent le hakama traditionnel (pantalon large plissé muni d’un dosseret rigide) et optent pour un costume classique.

Les parcs et les temples shinto sont des endroits où les jeunes adultes passent leur journée en famille et entre amis. À Tokyo, le temple Meiji-jingu est d’ailleurs très populaire à cette occasion. Ça tombe bien, il se trouve à deux pas de l’école !