Takayama Matsuri (高山 祭) : le somptueux festival d’automne

L’automne, au même titre que le printemps, est une saison particulièrement appréciée des Japonais. Les températures sont douces, la météo plutôt clémente et les paysages offrent un spectacle de couleurs saisissant. C’est dans ce contexte des plus agréables que se déroule le magnifique festival de Takayama, dans la préfecture de Gifu, à l’ouest de Honshu.

Le Japon est un pays qui aime les festivités. Parmi la multitude de festivals qui se déroule chaque année sur l’archipel, il en existe 3 qui sortent particulièrement du lot : le Gion Matsuri de Kyoto (en juillet), le Chichibu Yomatsuri dans la préfecture de Saitama (en décembre) et le Takayama Matsuri dans la préfecture de Gifu qui se déroule les 9 et 10 octobre dans le sanctuaire Hachiman-gu (à ne pas confondre avec le Sanno Matsuri de Takayama qui se déroule en avril !).

Depuis plus de 400 ans, ce festival, qui dure deux jours, est une célébration qui a pour but de rendre grâce aux divinités pour les récoltes d’automne. Pour l’occasion, des centaines de milliers de personnes viennent admirer la superbe procession de chars yatai 屋台 (chars décorés intégrés à la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO) qui parcourt la ville. Ces chars sont ornés de décorations en bois doré, rouge et noir, dans le même style qu’il y a 400 ans.

Vous verrez également de magnifiques marionnettes, karakuri ningyo, trôner fièrement sur ces chars. Ces pièces artisanales, dont certaines sont maniées six à huit marionnettistes, jouant sur huit fils chacun, prennent vie le temps de quelques spectacles.

Le point culminant de ce festival a lieu une fois le soleil couché. Les chars sont alors habillés de lumière grâce aux lanternes bonbori. Spectacle garanti !

Le Covid-19 aura malheureusement eu raison de l’édition 2020, mais si vous comptez voyager au Japon en octobre l’année prochaine (et si les circonstances le permettent), nous vous conseillons d’ajouter le Takayama Matsuri sur votre liste des choses à faire !

 

Poursuivez votre lecture sur le thème des matsuri japonais :