Tennō Tanjōbi (天皇誕生日): l’anniversaire de l’Empereur

Suite à l’intronisation de l’empereur Naruhito en mai 2019, le jour férié dédié à l’anniversaire de l’empereur est le 23 février. 

 

 

 

 

 

Au Japon, le jour de l’anniversaire de l’empereur régnant est systématiquement férié. Traditionnellement, le Palais Impérial ouvre ses portes au public (ce qui n’a lieu que deux fois dans l’année) et l’empereur reçoit les félicitations et les vœux de longue vie de la foule rassemblée dans la cour. Toutefois, en raison du contexte sanitaire actuel, les festivités sont annulées cette année.

Si vous avez lu notre article sur le jour de commémoration de la fondation du Japon, vous savez que la famille impériale trouverait ses origines au VIe siècle av. J-C avec Jinmu, premier empereur et petit-fils de la déesse solaire Amaterasu.

Jusqu’en 1945, les empereurs étaient considérés comme des divinités vivantes, chefs de la religion shintô et souverains absolus.

Après la Seconde Guerre Mondiale, les Etats-Unis forcent l’empereur à renoncer à son statut divin. Il conserve néanmoins son rôle de chef suprême du culte shinto, la religion majoritaire au Japon.

En 1947, la nouvelle constitution est adoptée. Le premier article caractérise l’empereur comme « le symbole de l’État et de l’unité du peuple ». Il ne dispose plus d’aucun pouvoir ni d’aucune influence politique et son rôle se limite à la représentation officielle – rencontre de chefs d’État, présidence d’événements et remise de décorations, missions à l’étranger, promotion de la culture traditionnelle…

Depuis l’ère Meiji, le titre de l’empereur du Japon est “Tennō “(天皇), ou “Empereur Céleste”. Il vit au Kôkyo, le palais au centre de Tokyo. Il mène une vie retirée du public et des médias, rythmée par les rites shintô et les devoirs diplomatiques en tant symbole de la nation. L’empereur n’apparaît publiquement que pour son anniversaire et pour la nouvelle année (2 janvier).

Le souverain actuel, l’empereur Naruhito, a succédé à son père, l’empereur Akihito, le 1er mai 2019. Il est devenu le 126ème empereur à accéder au trône du chrysanthème. Son accession au trône a marqué le début de l’ère Reiwa, l’ère de la “Vénérable Harmonie”.