Umi no hi (海の日) : Quand le Japon célèbre la mer 

“La mer, qu’on voit danser, le long des golfes clairs”… Cet amour de la mer, mis en chanson par Charles Trenet, est vivement partagé par les Japonais. Après tout, le Japon est un archipel (6 852 îles !) : ce n’est pas surprenant que l’un des jours fériés soit consacré à la mer ! Voyons donc ce qu’est le umi no hi (海の日), littéralement le “Jour de la Mer”, au Japon. 

La mer est omniprésente au Japon. Il peut donc sembler curieux que la célébration de la mer au niveau national soit si récente – elle date de 1941 !

L’origine de cette fête est différente de celle que nous connaissons aujourd’hui. Ainsi, le umi no kinenbi (海の記念日), soit le “Jour du Mémorial de la Mer” commémorait le voyage en bateau de l’Empereur Meiji en 1876. Cette fête se déroulait le 20 juillet, date à laquelle s’est achevé le voyage de l’Empereur.

Aujourd’hui, lors du Jour de la Mer, le peuple japonais :

Remercie[r] pour les faveurs de la mer,
pri[e] pour la prospérité des mers du Japon.
海の恩恵に感謝し(Umi no onkei ni kanshashi),
海洋国日本の繁栄を願う(kaiyoukoku nihon no hanei wo negau).

Umi no hi a été déclaré jour de fête nationale en 1995. Afin de permettre au plus grand nombre de profiter d’un long week-end (bien mérité !), on célèbre la mer le troisième lundi de juillet depuis 2003. Cette année, en raison des JO, Umi no hi a été déplacé au 23 juillet, veille de la Journée du Sport et de la Santé. Malgré l’annulation des Jeux, le Jour de la Mer est maintenu le 23 juillet 2020.

Jusqu’à son instauration, il existait différents festivals religieux autour de la mer. Néanmoins, aujourd’hui, il n’y a pas de cérémonies traditionnelles associées au Jour de la Mer. En général, grâce à ce week end de 3 jours, les familles en profitent pour aller à la plage, visiter les aquariums ou faire d’autres activités liées à la mer.

Par ailleurs, certaines associations écologistes organisent des événements pour nettoyer les plages et sensibiliser la population aux problèmes écologiques et à la protection de la nature.

Si vous êtes à Tokyo durant cette période, nous vous recommandons de vous rendre à Odaiba. Chaque année, des dizaines de milliers de lanternes sont dispersées sur la plage de cette île artificielle qui fait face au majestueux Rainbow Bridge. Spectacle garanti ! A noter que cette année, l’évènement est annulé pour limiter la propagation du virus.